MONACO V4 TOURBILLON : Le premier tourbillon au monde avec transmission par courroies

En s’appuyant sur des courroies de transmission plus fines qu’un cheveu humain, une technologie développée dans le plus grand secret, TAG Heuer a franchi un nouveau palier en y associant l’une des complications horlogères les plus emblématiques : le tourbillon

Le fruit de ces recherches, la Monaco V4 Tourbillon, s’affranchit de toutes les conventions horlogères classiques. À l’occasion du salon Baselworld 2014, TAG Heuer, seule maison horlogère à maîtriser le système de transmission par courroies, propulse le concept révolutionnaire V4 vers une nouvelle dimension avec le lancement du premier tourbillon au monde doté d’une transmission par courroies : le modèle breveté Monaco V4 Tourbillon.

Le tourbillon, de loin la complication la plus élaborée et la plus célèbre en Haute Horlogerie, repose sur un système mécanique de régulation de la marche de la montre. Dans un tourbillon traditionnel, les effets de la gravité sont neutralisés en plaçant le balancier et l’échappement dans une cage tournante.

Montre TAG Heuer Monaco V4 Tourbillon - Baselworld 2014 TAG Heuer

Avec la Monaco V4 Tourbillon, ce dispositif gagne en sophistication avec l’emploi, en première mondiale, d’un tourbillon entraîné par une micro-courroie. Ce modèle avant-gardiste est équipé d’un système de remontage linéaire automatique. Quant à la masse oscillante, celle-ci est guidée par un chemin de fer linéaire au lieu du système tournant classique. Les quatre courroies dentées ultra fines (0,07 mm), dont la conception et la réalisation demeurent l’un des secrets horlogers les mieux gardés, constituent un système d’absorption des chocs particulièrement efficace. Autre grande première, la configuration des barillets, dont la rotation est assurée par des roulements à billes.

Montre TAG Heuer Monaco V4 Tourbillon - Baselworld 2014 TAG Heuer

Ce modèle est entièrement réalisé et assemblé à la main au sein de notre atelier de Haute Horlogerie à La Chaux-de-Fonds en Suisse. Son boîtier est constitué de titane noir revêtu de nitrure de silicium. 

Montre TAG Heuer Monaco V4 Tourbillon - Baselworld 2014 TAG Heuer

De telles avancées techniques seraient impossibles sans prendre des risques et faire table rase des conventions. Grâce à l’association unique entre le tourbillon et la transmission par courroies, le modèle breveté Monaco V4 Tourbillon confirme la suprématie de TAG Heuer en matière de design et de technologie.

Montre TAG Heuer Monaco V4 Tourbillon - Baselworld 2014 TAG Heuer

Histoire de la TAG Heuer Monaco V4

En 2004, TAG Heuer défraie la chronique en dévoilant la Concept Watch Monaco V4, premier garde-temps au monde muni de courroies de transmission, d’une masse linéaire et de roulements à billes. La V4 tire son nom de la platine en V sur laquelle les quatre barillets du mouvement sont montés : les courroies, assemblées deux par deux sur des roulements à billes, sont inclinées à +/-13°, ce qui leur donne une allure de cylindres dans un moteur de Formule 1.?

Montre TAG Heuer Monaco V4 Tourbillon - Baselworld 2014 TAG Heuer