e vous êtes jamais vous demandé pourquoi se tenait en Suisse, à quelques semaines d’intervalles les deux salons horlogers les plus prestigieux au monde ? Pourquoi organiser le SIHH fin janvier puis fin mars Baselworld ? Pourquoi ne pas organiser un seul et même grand événement ? La rédaction de MagMontres a mené l’enquête pour tenter de répondre à ces questions !

Comme nous allons le voir ensemble, ces deux salons horlogers de renommée mondiale sont en fait assez différents, même si à première vue, nous pourrions presque croire qu’il s’agit de deux salons identiques… Voyons donc ensemble les points communs et les différences entre le SIHH et Baselworld.

Salon horloger

Le SIHH et Baselworld sont tous deux organisés en Suisse durant le premier trimestre de l’année. Le Salon International de la Haute Horlogerie se tient au Palexpo de Genève fin janvier et est organisé par la Fondation de la Haute Horlogerie tandis que Baselworld se tient fin mars à Bâle. Ces deux salons disposent de loin de la plus importante renommée au monde en matière d’horlogerie.

Le Salon International de la Haute Horlogerie né en 1991 s’affiche sans complexe aucun face à Baselworld qui a vu l’organisation de sa première édition en 1917 ! La différence majeure entre ces deux salons, c’est la taille, même si cette différence s’explique aisément… Le SIHH a accueilli en 2014 (durant 5 jours) près de 14 000 visiteurs (dont 1 300 journalistes) tandis que Baselworld a attiré en 2014 (durant 8 jours) un peu plus de 150 000 visiteurs (dont 4 000 journalistes). A première vue, nous pourrions dire que Baselworld est 10 fois plus important que le SIHH, mais la vérité est ailleurs…

SIHH 2014
SIHH 2014

A la différence de Baselworld qui est un salon ouvert au grand public, c’est à dire aussi bien aux amateurs de belles montres, qu’aux journalistes et professionnels de l’horlogerie, le SIHH est un salon privé, exclusivement réservé aux professionnels du secteur invités par les marques exposantes, l’idée derrière le SIHH n’est pas d’attirer un maximum de visiteurs, mais plus de proposer un événement très haut de gamme, qui conserve une taille humaine, permet l’échange et permet aux marques de rassembler les commandes des détaillants et distributeurs venus découvrir les nouveautés de l’année.

Dans cet esprit, le SIHH ne rassemble « que » 16 marques de montres de luxe dont 12 marques sont propriété du groupe Richemont (Cartier, IWC, Jaeger-LeCoultre, Piaget, Vacheron Constantin…) et 4 marques indépendantes que sont Audermars Piguet, Richard Mille, Greubel Forsey et Parmigiani Fleurier.

Cartier au SIHH 2014
Cartier au SIHH 2014

A l’inverse, Baselworld est considéré comme la Mecque de l’horlogerie et rassemble 1 500 exposants appartenant au secteur de l’horlogerie, mais également de la bijouterie. On y côtoie les marques horlogères les plus prestigieuses réunies dans le hall 1.0 comme Rolex, Blancpain, Patek Philippe, Omega, Breguet… qui rivalisent chaque année d’audace pour tenter d’habiller au mieux leurs pavillons gigantesques… et des marques bien meilleur marché et « plus tendance » dans le hall 1.2 où l’on retrouve notamment IceWatch, Casio, Nixon…

 Baseworld 2014
Baseworld 2014

La sélection à l’entrée semble donc bien plus haut de gamme pour le Salon Internationale de la Haute Horlogerie, mais pour autant, les marques horlogères de premier rang n’appartenant pas au groupe Richemont sont présentes à la foire de Bâle. Alors SIHH ? Baselworld ? Difficile voir même impossible à dire, tout est très différent…

Le Baselworld permet peut-être d’avoir une couverture médiatique plus large, mais est-ce réellement le cas puisque les médias sont partagées entre les nouveautés de centaines de marques, y compris des nouveautés très attendues comme les nouvelles montres Rolex, Breguet, Patek… ? Alors, avantage à la foire de Bâle, vraiment ?

Baseworld 2014
Baseworld 2014

Impossible d’attribuer à l’un ou l’autre de ces deux salons la palme du meilleur salon horloger au monde, le SIHH et le Baselworld sont deux salons très différents sur le fond et la forme, il faut bien l’avouer… mais une chose est sûre, si le SIHH et Baselworld devaient un jour fusionner, il faudrait absolument que la nouvelle version du salon soit encore plus longue afin de permettre aux visiteurs de découvrir les nouveautés de chaque marque, alors serait-ce vraiment une bonne chose ? La réponse des professionnels sera certainement négative, mais celle des « simples » amateurs d’horlogerie sera elle probablement positive puisqu’ils pourront découvrir en un même lieu toutes les nouveautés horlogères de l’année…

Une chose est sûr, ces deux salons sont complémentaires et bien ancrés dans le paysage horloger suisse, mais aussi aussi mondial. Qu’on se le dise, les deux salons horlogers les plus prestigieux au monde se déroule en Suisse, et cela n’a rien d’étonnant, si ? Au cours de ces salons, certaines marques réalisent jusqu’à 70%, voir 80% de leur chiffre d’affaires annuel, alors oui, la Suisse et le berceau de l’horlogerie et sans doute encore pour de nombreuses années une terre horlogère bien fertile…

La Suisse, terre d'horlogerie

 


SIHH & Baselworld en Quelques chiffres clés
SIHH
Baselworld
1991
1917
Non
Oui
14 000
150 000
1 300
4 000
16
1 500
Genève
Bâle
5 jours
8 jours
30 000 m²
141 000 m²
Chiffres 2014