Il y a quelques jours, le président du conseil d’administration de Rolex, Bertrand Gros accordait au une interview magazine suisse Le Temps, une première mondiale pour le groupe habituellement plutôt discret, voir même très discret en terme de communication sur la santé de la marque…

Rolex, un chiffre d’affaires supérieur à 4 milliards de francs

La marque numéro des montres de luxe dans le monde va très bien et tous les voyants semblent au vert « Rolex a réalisé l’an dernier un nouvel exercice record, historique ». Aucun chiffre ne sera donné concernant le chiffre d’affaires de l’horloger suisse en 2013 ou le nombre de ventes lors de cette interview, même si monsieur Gros indique que les estimations réalisées par la banque Vontobel qui parle d’un chiffre d’affaires de 4,6 milliards de francs s’avèrent assez précises mais ne tiennent pas compte du chiffre d’affaires réalisé par les filiales de Rolex.

Le nouveau patron arrive très bientôt

Autre information révélé lors de cet entretien, l’arrivée du nouveau patron de Rolex, Jean-Frédéric Dufour qui fera son entrée dans le saint des saints de l’horlogerie au début de l’automne, la date ne semblant pour l’heure pas encore déterminé. 

Rolex communique, que se passe t-il ?

La question mérite d’être posée, pourquoi Rolex par le biais du président du conseil d’administration de la marque souhaite aujourd’hui communiquer sur la santé de sa marque ? C’est la question que nous pouvons nous poser et à laquelle Grégory Pons de BusinessMontres tente en partie de répondre en analysant cette interview dans son édito du 16 juin. Le journaliste horloger décortique cette intervention de la marque (analyse à découvrir ici) :

  • Rolex semble réécrire l’histoire
  • Une réelle performance de Rolex en 2013 ?
  • Des parts de marché qui déclinent ?
  • Rolex et le marché chinois

Alors la marque suisse va-t-elle aussi bien que l’on peut l’imaginer ? Rolex reste, et loin devant, le numéro 1 des montres dans le monde, mais l’analyse détaillée d’un journaliste expert et de surcroit indépendant comme monsieur Pons laisse tout de même à penser que tout ne vas pas aussi bien que l’on pourrait l’imaginer… Alors à quand une interview de Rolex avec Monsieur Pons, un peu de mordant pourrait être intéressant, qui sait Jean-Frédéric Dufour, future patron de Rolex nous accordera peut-être ce plaisir. ?