a réédition de montre chargée d’histoire est loin d’être une nouveauté pour les maisons horlogères centenaires, on ouvre le tiroir au souvenir et on en sort une montre vieille de quelques dizaines d’année à qui l’on va redonner vie… Une opération pas forcément évidente, mais quand c’est réussit, on en redemande !

Certains modèles à l’image de la Moonwatch d’Omega sont régulièrement mis à jour, la dernière version, la Dark Side of the Moon restera d’ailleurs probablement un modèle mythique, mais aujourd’hui c’est Jaeger-LeCoultre sur qui nous allons focaliser notre attention avec le passage en revue d’une montre qui renaît 56 ans après son lancement

Jaeger-LeCoultre Geophysic 1958
Jaeger-LeCoultre Geophysic 1958

Ce garde-temps, c’est la montre chronomètre Geophysic présentée en 1958 à l’occasion des 125 ans de la manufacture suisse et destinée à accompagner les scientifiques de l’Année Geophysic internationale, une opération scientifique d’envergure visant à « jeter les bases des connaissances liées aux sciences de la terre« , faire avancer la science… Le Chronomètre Geophysic se devait alors de résister à toutes les épreuves et d’être supertechnique, « un modèle de montre résistant à toutes les épreuves, notamment au point de vue étanchéité, antimagnétisme, réglage, etc. »

En 2014, la maison Jaeger-LeCoultre décide de rendre hommage à cette montre de légende qui a accompagné les scientifiques dans leurs études et leurs découvertes au 4 coins du globe en présentant la Geophysic® 1958 !

La Geophysic® 1958 reprend vie en 2014 sous la forme d’une série limitée de 800 pièces en acier (7 650 euros), 300 en or rose (16 700 euros) et 58 en platine (25 900 euros). Ce sont donc 1158 pièces qui sont mises sur le marché et il n’y en aura pas pour tout le monde, on s’étonne presque que la marque ne soit pas monté à 1958 exemplaires, un clin d’oeil trop évident peut-être…

Montres Jaeger-LeCoultre Geophysic 1958
Montres Jaeger-LeCoultre Geophysic 1958

Avec cette réédition, la maison Jaeger-LeCoultre a réussi à conserver l’esprit de la première édition de la Geophysic tout en ajoutant une touche de modernité pour contenter les amateurs de montres du XXIème siècle. La Geophysic passe ainsi d’un diamètre de 35 mm à 38,5 mm, une bonne chose étant donné que nous ne sommes plus une époque où la montre doit rester discrète et délicate, dommage peut-être… mais un bon point pour les créatifs de Jaeger-LeCoultre !

Jaeger-LeCoultre Geophysic 1958 en acier

Jaeger-LeCoultre Geophysic 1958 en or rose

Jaeger-LeCoultre Geophysic 1958 en platine

La Geophysic® 1958 conserve son charme d’antan, un cadran blanc à la texture grenée où la lisibilité absolue semble avoir été le maître mot. Les 8 index mis en place viennent affiner et désencombrer le cadran où se détache de manière très habile les aiguilles de type glaive des minutes et des heures. Notons que le modèle en platine est encore davantage épuré avec ses 10 index et l’absence de ligne marquant les latitudes et longitudes…

Au dos de la montre, toujours pas de superflu, pas de verre saphir pour se glisser dans les entrailles de la montre, mais un fond gravé où les initiales J et L marquent de leur empreinte la surface du globe terrestre. Coté bracelet, c’est de l’alligator muni d’une boucle ardillon que nous retrouvons, de l’alligator noir pour le modèle acier, de l’alligator brun chocolat pour la version en or rose et enfin de l’alligator bleu pour le modèle platine.

Jaeger-LeCoultre Geophysic  1958
Jaeger-LeCoultre Geophysic 1958

[quote_box_center]En accord avec la parfaite sobriété d’un cadran que sa pure fonctionnalité souligne d’une élégance intemporelle, le boîtier raffiné fait écho à des qualités hors du commun. – Jaeger-LeCoultre[/quote_box_center]

[quote_box_center]Comme le modèle original, la réédition de la montre Geophysic® 1958 dévoilée par la Manufacture horlogère Jaeger-LeCoultre est destinée à marquer notre temps de sa forte empreinte. Sa filiation illustre, appréciée des passionnés des sciences et de l’horlogerie, ainsi que l’évocation des exploits réalisés à l’échelle mondiale afin d’explorer les régions encore inconnues du globe terrestre sont une irrésistible incitation à la découverte et à l’aventure. En 2014, l’esprit de la montre Geophysic® est plus vivant que jamais. – Jaeger-LeCoultre[/quote_box_center]

Visuels Jager-LeCoultre & Hodinkee

Caractéristiques Techniques

Montre Geophysic® 1958 – Jaeger-LeCoultre

Mouvement : Calibre Jaeger-LeCoultre 898/1 ; Mouvement mécanique à remontage automatique

  • Réserve de marche : 43 heures
  • Pièces : 202
  • Rubis : 29
  • Fréquence : 28’800 alternances par heure
  • Hauteur : 3.30 mm

Cadran :

  • Version acier et or rose : La mention « Geophysic® » à 6 heures, la signature Jaeger-LeCoultre à 12 heures ; Les chiffres 3, 6, 9 et 12 et des index en applique rhodiées (version acier) et dorées (version or rose) ; Indicateurs luminescents
  • Version platine – boutique : La mention « Geophysic® » et la signature Jaeger-LeCoultre à 12 heures ; Les chiffres 6 et 12 et des index en applique rhodiées ; Indicateurs luminescents
  • Aiguilles : Heure, Minute : de type glaive, rhodiées (version en acier et en platine) et dorées (version en or rose) ; Seconde centrale
  • Fonctions : Heure, minute, seconde

Boitier :

  • Diamètre : 38,5 mm
  • Hauteur : 11,40 mm
  • Boitier intérieur : En fer doux
  • Gravure sur le fond : Hommage à l’année géophysique
  • Lunette et cornes : Polis, la bande de carrure satinée
  • Étanchéité : 10 bar

Bracelet et boucle :

  • Version acier : Alligator noir, boucle ardillon en acier inoxydable
  • Version or rose : Alligator brun chocolat, boucle à ardillon en or rose 18 carats
  • Version en platine : Alligator bleu, boucle à ardillon en platine

Références : 

  • Version acier : Q8008520, série limitée de 800 pièces
  • Version or rose 18 carats : Q8002520, série limitée de 300 pièces
  • Version en platine : Q800652j, série limitée de 58 pièces uniquement disponible dans les boutiques Jaeger-LeCoultre