Nous vous proposons aujourd’hui de découvrir une maison horlogère qui sort des sentiers battus, loin des géants de l’industrie horlogère du luxe, la manufacture Christophe Claret se distingue et fait preuve d’originalité ! Découvrons ensemble plus en détail cette « petite » manufacture qui ose en compagnie de son fondateur et CEO, Christophe Claret himself…

Christophe Claret a aujourd’hui plus de 25 ans, quelles sont les grandes lignes de la toute jeune histoire de la manufacture ? Les modèles phare qui ont marqué l’ascension de la maison Claret ?

Je suis tombé dans la marmite horlogère très jeune, environ à l’âge de 8 ans. A l’âge de 14 ans, j’allais travailler dans une boutique à Lyon durant mes jours de congé où je démontais, nettoyais, restaurais et remontais des horloges. C’est à l’âge de 16 ans et demi que je suis parti à Genève suivre l’école d’horlogerie. Durant la durée de ma formation, j’allais tous les mercredis à la brocante de la place de Plein Palais à Genève où j’achetais de l’outillage, des composants de mouvements de montres pour ainsi monter mon atelier d’horloger à Lyon.

C’est en 1989 que j’ai créé ma société anonyme et c’est à cette époque que j’ai développé mon premier mouvement à hautes complications, le calibre à répétitions minutes suite à une commande de Monsieur Schnyder qui venait de racheter la maison Ulysse Nardin. Depuis, nous avons créé près de 70 calibres différents dont le plus simple est le calibre tourbillon. Nous avons été pionnés en réalisant des calibres extrêmement innovateurs et ceci pour 25 grandes marques horlogères suisses. 

Pour en citer quelques uns :

  • 1989 le 1er calibre à répétitions minutes réalisé et conçu par CAO
  • 1995 1ère montre à bracelet avec mouvement musical, 2 aires de musique à 20 lames au passage et à la demande avec détente A.
  • 1996 1ère très grande complication horlogère bracelet, une répétition minute tourbillon avec chronographe rattrapante avec isolateur et quantième perpétuel (mouvement complètement intégré !).
  • 1997 1er mouvement avec pont et platine en saphir et de plus tourbillon et remontage mystérieux.
  • 2000 1ère montre avec tourbillon orbital

Et beaucoup d’autres en s’accélérant à partir de 2000. Les autres dates clés du développement de la manufacture ont été son déménagement au Locle en 1999, au Manoir du Soleil d’Or. Autre date clé, fin 2009 lancement de la marque Christophe Claret.

Manufacture horlogère Christophe Claret

Comment définiriez-vous l’esprit de la marque et des montres Christophe Claret ?

En quelques mots innovation, perfection, passion, différente, exclusive.

D’où tirez-vous votre inspiration ?

Mon inspiration provient de beaucoup de sources mais surtout de tout ce qui n’est pas horloger : la nature, l’aviation, l’automobile, les machines-outils, les antiquités, etc. Un autre vivier et inspiration est un concours interne que j’organise tous les ans avec chaque fois un sujet bien précis en vue de notamment récompenser les meilleures idées et de pousser et motiver mes collaborateurs aux sources de mes passions.

Si vous deviez nous conter l’histoire de 3 modèles phares qui ont marqué l’histoire de votre marque ?

Il est difficile d’en choisir 3 car chaque fois que nous réalisons un nouveau produit je m’investis à fond dans celui-là. Je pense que le choix de ces trois pièces est dû à leur extrême innovation et originalité. Ce qui me motive le plus est de réaliser quelque chose qui n’a jamais été fait dans l’horlogerie. Quant à la présentation de ces modèles, je pense que le mieux serait que vos lecteurs se rendent sur notre site voir les films de chacun de ces modèles réalisés avec la même passion dans notre département infographie et qui les représentent mieux que ce que je pourrais dire. (Vidéos disponibles également ci-dessous).

Les 3 modèles phares pour moi seraient d’une part la X-TREM 1, la deuxième serait la Poker et la troisième serait la Margot.

Montre X-TREM 1 de Christophe Claret

Montre Poker de Christophe Claret

Montre Margot de Christophe Claret

Quelle est la définition d’une belle montre pour Christophe Claret ?

Pour moi, une belle montre doit avoir une cohérence technique et esthétique, une qualité de finitions irréprochable mais surtout elle doit être le reflet de la passion de celui qui l’a animé.

Vous imaginez avec vos équipes des montres complexes, fascinantes, quelle création vous aura donné le plus de fil à retordre ?

Sans conteste le calibre répétitions minutes Westminster à grande sonnerie.

Quelques chiffres sur la marque ?

Depuis fin 2009, nous avons réalisé 10 modèles de montres différentes dans 4 collections différentes : les montres à complications traditionnelles où nous retrouvons la Maestoso, la Kantharos, la Soprano et l’Adagio ; les montres jeux où nous retrouvons la Blackjack, la Baccara et la Poker ; les montres extrêmes où nous retrouvons la Dualtow et la X-Trem-1 et pour finir les montres à complications féminines où nous retrouvons le premier modèle que nous avons réalisé et présenté cette année qui est la Margot.

Pour la marque, le chiffre d’affaires s’élève à près de CHF 10 millions, et à peu près la même somme pour la manufacture, soit un total de près de CHF 20 millions de chiffre d’affaires. Concernant le nombre de montres vendues par année : environ 50 en 2012, 66 en 2013 et plus de 100 pour 2014. Le prix des montres varie entre CHF 96’000.- et CHF 476’000.-, prix public.

Nos principales zones de ventes sont l’Asie, Hong Kong, Singapour, Macao, Taiwan, les Etats-Unis, l’Amérique Latine et l’Europe. Notre clientèle est actuellement quasiment 100% masculine mais va évoluer en relation avec le succès de la vente des montres Margot qui commencera à être livrées qu’en septembre. Points de vente : 17.

Quelles sont les grands chantiers pour la marque et les nouveautés à attendre d’ici la fin d’année ?

Les grands chantiers sont de renforcer la notoriété de la marque Christophe Claret et le développement ainsi que l’ouverture de nouveaux points de ventes notamment au Moyen Orient. Nous livrons dès le mois de septembre les nouveautés 2014 qui sont la Maestoso et la première montre à complication pour dames, la Margot. Par contre, courant SIHH nous allons présenter la montre Aventicum et à Bâle la montre « Alegro ». 

Que portez-vous aujourd’hui à votre poignet ? 

Je porte au poignet depuis Bâle une montre Maestoso avec boîte en or gris palladium et titane anthracite, ceci afin de compléter son homologation et de faire éprouver dans toutes les conditions possibles du porté, aussi bien pendant le temps de travail que durant les activités loisirs et sport.

Montre Maestoso au poignet de Christophe Claret

 

Le choix du jour de MagMontres parmi les montres Christophe Claret ? La montre Christophe Claret Maestoso, une création limitée à 20 pièces que nous aurions aimé avoir au poignet…

Montre Christophe Claret Maestroso