Les plus anciens s’en souviennent certainement, les amateurs de montres le savent bien, le plus célèbre agent de sa majesté, l’agent 007 a toujours eu un petit faible pour les montres Rolex ! Dès le premier épisode en 1962, on peut apercevoir au poignet de Sean Connery une Rolex Submariner… James Bond aura été ensuite pendant quelques années fidèle à son premier amour, mais les appels du pied de nombreuses marques auront eu raison de la fidélité douteuse de 007…

En 1962, à l’heure où le placement de produit n’a pas encore fait son apparition, certains accessoires arrivent de manière très originales au poignet des acteurs, la Rolex Submariner de James Bond n’échappe pas à la règle comme vous allez pouvoir le constater. Viendront ensuite au poignet de James Bond des montres Seiko, Gruen, Breitling, Hamilton, Tag Heuer avant qu’Omega devienne pour « quelques dollars » en 1995 dans GoldenEye l’officielle de l’agent secret de sa majesté !

James Bond Rolex au poignet

Dans James Bond 007 contre Dr No en 1962, Sean Connery porte à son poignet une Rolex Submariner Oyster Perpetual réf 6538. Pour la petite histoire, lors du tournage, il était indispensable de mettre au poignet de James Bond une Rolex, mais comme la marque avait refusé de donner une montre et que Sean Connery n’en possédait pas, c’est la Sub’ avec bracelet croco personnelle du producteur (Albert « Cubby » Broccoli) que l’on retrouve à l’image… Une montre qui équipait à l’époque les commandos de la Navy britannique, parfaite donc pour l’agent 007 ! La Submariner réf 6538 est depuis considérée par les collectionneurs comme la montre de James Bond.

Dans Bons baisers de Russie en 1963, Sean Connery porte à son poignet une Rolex Submariner Oyster Perpetual réf 6538.

Dans Golfinger en 1964, Sean Connery porte à son poignet une Rolex Submariner Oyster Perpetual réf 6538. La Rolex de James Bond est ici accompagnée d’un bracelet NATO (Noth Atlantic Treaty Organization), un bracelet né dans les années 60 sur demande de l’armée britannique. Pour les observateurs les plus avisés, la Sub’ est ici équipée d’un bracelet de 18 mm alors que la montre devrait accueillir un bracelet de 22m.

Dans Opération Tonnerre en 1965, Sean Connery porte à son poignet une Rolex Submariner Oyster Perpetual réf 6538. James Bond porte également une montre Breitling Top Time modifiée par la section Q du MI6 afin de détecter les radiations des bombes atomiques…

Dans Au service secret de sa Majesté en 1969, George Lazenby porte à son poignet une Rolex Submariner Oyster Perpetual réf 5513 ou une Rolex Pre Daytona réf 6238.

Dans Vivre et laisser mourir en 1973, Roger Moore (pour son premier James Bond) porte à son poignet une Rolex Submariner Oyster Perpetual réf 5513. Une montre équipée d’un champ magnétique superpuissant et d’un cadran tournant faisant office de scie circulaire, des gadgets toujours pratiques pour James Bond…

Dans L’Homme au pistolet d’or en 1974, Roger Moore porte à son poignet une Rolex Submariner Oyster Perpetual réf 5513.

Dans Tuer n’est pas jouer en 1987, Timothy Dalton porte à son poignet (pour son premier James Bond) une Rolex Submariner Oyster Perpetual Date réf 16800/168000.

Dans Permis de tuer en 1989, Timothy Dalton porte à son poignet une Rolex Submariner Oyster Perpetual Date réf 16610.

 

Depuis 1989, les montres Rolex ont disparu des missions de James Bond, pour autant, la Rolex de James Bond reste une montre mythique. En 2011, la Rolex Submariner portée par Roger Moore dans « Vivre et laisser mourir » a été adjugé aux enchères chez christie’s pour la somme 219 000 chf (243 959 dollars) ! Il se dit même dans les coulisses que James regrette à présent sa Sub’ et il est vrai qu’elle était plutôt pratique…

 Alors James, on regrette sa bonne vieille Rolex Submariner ?