Fondée par le visionnaire Hans Wilsdorf au début des années 1900, Rolex n ‘a cessé d’exceller depuis sa création dans ses différents métiers. Au top en matière de savoir-faire, communication, organisation et distribution,  la marque mise très tôt sur la montre-bracelet alors que la mode est encore à la montre de poche. L’entreprise se positionne en quelques années comme un acteur de référence en matière d’horlogerie en présentant des montres précises, étanches, robustes et fiables.

S’associant à des exploits hors du commun (traversée de la Manche, ascension de l’Everest…), Rolex n’a eu de cesse de faire habilement parler de ses créations qui sont désormais, pour de nombreux modèles, devenus des montres mythiques : Datejust, Submariner, Day-Date, Daytona… Retour aujourd’hui sur les montres qui ont créé la légende de Rolex, les modèles originels qui ont construit la légende…

1926 : Première Rolex Oyster, forme coussin

1926 : Première Rolex Oyster, forme coussin
1926 : Première Rolex Oyster, forme coussin

La Rolex Oyster est la première montre-bracelet étanche au monde. Son nom « Oyster » , en français « Huître » fait référence au boitier hermétiquement scellé qui permet ainsi une protection optimale du mouvement. A l’époque, la cannelure de la lunette et du fond du boîtier répond à des considérations fonctionnelles en plus de proposer une identité visuelle unique.

La marque se démarque aussi au niveau marketing en confiant ce modèle à Mercedes Gleitze lors de sa traversée de la Manche en 1927. Hans Wilsdorf, fondateur de Rolex communique sur cet exploit en faisant paraître en une du Daily Mail une pleine page proclamant le succès de la montre étanche et annonçant « la marche triomphale de la Rolex Oyster à travers le monde » . Innovation, savoir-faire et communication, la marque de fabrique de Rolex depuis ses débuts…

1926 : Première Rolex Oyster Octogonale

1926 : Première Rolex Oyster Octogonale
1926 : Première Rolex Oyster Octogonale

En 1926 toujours, Rolex présente l’Oyster octogonale, un modèle particulièrement proche au niveau du cadran de l’Oyster en forme coussin à l’exception de l’indication « Rolex Oyster » à 12 heures et des aiguilles des heures, minutes et secondes.

1931 : Première Rolex Oyster Perpetual

1931 : Première Rolex Oyster Perpetual
1931 : Première Rolex Oyster Perpetual

Après la précision chronométrique et l’étanchéité, Hans Wilsdorf s’attaque au module automatique afin de proposer une montre-bracelet qui ne devra plus être remontée quotidiennement à la main, c’est la naissance de la Rolex Oyster Perpetual. Grâce au système de remontage automatique pour montre-bracelet à rotor libre appelé rotor perpetual, le propriétaire du garde-temps n’a plus besoin de la remonter en dévissant la couronne, une opération qui compromet l’étanchéité et la précision de la montre…

Grâce à une masse tournant librement dans les deux sens autour d’un axe, le mouvement se remonte en permanence. Le porteur de la montre n’a plus besoin de la remonter, les mouvements de son poignet permettent désormais à la montre de fonctionner seul et l’affranchissent ainsi de la contrainte quotidienne du remontage.

1945 : Première Rolex Datejust

1945 : Première Rolex Datejust
1945 : Première Rolex Datejust

C’est un classique de Rolex qui fait son apparition en 1945, la Rolex Datejust, premier chronomètre-bracelet automatique étanche au monde à indiquer la date dans un guichet situé sur le cadran. La Datejust conserve la lunette cannelée originelle de l’Oyster et se voit équiper d’un tout nouveau bracelet, le bracelet Jubilé.  Ce modèle initialement conçu pour homme se déclinera à partir des années cinquante (1957) en différents modèles pour femmes.

Jusqu’en 1955, la date commençait à changer plusieurs heures avant minuit, mais à cette date Rolex adapte son mécanisme pour rendre le changement de date instantané à minuit précise. Le modèle évolue encore ensuite au fil des années avec notamment l’apparition d’une loupe Cyclope (loupe brevetée par la marque en 1953) sur le guichet de date afin de permettre une meilleure lisibilité de la date.

1953 : Première Rolex Explorer

1953 : Première Rolex Explorer
1953 : Première Rolex Explorer

La Rolex Oyster Perpetual Explorer est née en 1953 de la conquête de l’Everest. Le 29 mai 1953, deux alpinistes (Sir Edmund Hillary et le Sherpa Tenzing Norgay) équipés de chronomètres Rolex Oyster Perpetual atteignent pour la première fois le sommet de l’Everest à 8 848 mètres d’altitude ! Ce modèle incarne les qualités de précision et de fiabilité de la montre Oyster et associe une nouvelle fois la marque à l’exploit, Rolex se positionne avec ce modèle dédié aux professionnels comme la marque des explorateurs et des aventuriers.

1953 : Première Rolex Submariner

1953 : Première Rolex Submariner
1953 : Première Rolex Submariner

L’année 1953 est aussi marquée par la naissance d’une montre mythique, la Rolex Submariner, une montre que l’on retrouvera en 1962 au poignet de Sean Connery dans le premier James Bond ! La Sub’ comme les aficionados du modèle l’appellent est une montre de plongée sous-marine équipée d’une lunette tournante graduée permettant de lire le temps d’immersion et garantie étanche à 100 mètres (puis 200 mètres dès la même année). De nos jours la Rolex Submariner est conçue pour résister à une immersion à 300 mètres de profondeur.

1955 : Première Rolex GMT-Master

1955 : Première Rolex GMT-Master
1955 : Première Rolex GMT-Master

La Rolex des pilotes, la Rolex GMT-Master fait son apparition en 1955 en plein âge d’or du transport aérien. Ce modèle est présenté pour répondre aux attentes des pilotes de ligne qui changent régulièrement de fuseaux horaires. La GMT Master permet grâce à une aiguille supplémentaire en forme de flèche et à la lunette tournant graduée 24 heures d’indiquer l’heure d’un second fuseau horaire sans gêner la lecture de l’heure de référence.

Ce modèle deviendra la montre officielle de plusieurs compagnies aériennes, parmi lesquelles la célèbre « Pan Am » (Pan American World Airways) disparu des airs en 1991… La GMT Master se retrouve également au poignet des deux pilotes d’essai du Concorde dans les années 1960 lors de la série finale de vols d’essai…

1956 : Première Rolex Day-Date

1956 : Première Rolex Day-Date
1956 : Première Rolex Day-Date

Dévoilée en 1956, la Rolex Day-Date est considérée comme le plus prestigieux des modèles de la marque Rolex. La Day-Date est la première montre-bracelet calendrier indiquant en plus de la date du jour, le jour de la semaine en toutes lettres à 12 heures sur le cadran.

Une montre que l’on retrouvera au poignet du président JF Kennedy (un cadeau de Marilyn Monroe pour son 45ème anniversaire en 1962), du président Johnson, de Warren Buffet bien plus tard… En 1966, la marque s’appuie sur les propriétaires célèbres du modèle dans une publicité où l’on peut voir l’avant bras du président américain équipé d’une Rolex Day-Date en or jaune décrochant le téléphone rouge… La Day-Date est la montre des présidents, leaders et visionnaires, la montre qu’on en commun la plupart des hommes et des femmes d’exception selon Rolex…

1956 : Première Rolex Milgauss

1956 : Première Rolex Milgauss
1956 : Première Rolex Milgauss

En 1956 toujours se présente la Rolex Milgauss. Développée pour les scientifiques et ingénieurs, cette montre est capable de résister aux champs magnétiques. Reconnaissable en un coup d’oeil grâce à ses lignes épurées et par sa trotteuse si caractéristique en forme d’éclair, la Milgauss est comme son nom le laisse supposer capable de résister à une force magnétique pouvant atteindre 1 000 gauss, bien loin donc des montres mécaniques ordinaires qui peuvent voir le fiabilité et leur précision altérées par un champ magnétique de 50 à 100 gauss…

1960 : Rolex Deep Sea Special

1960 : Rolex Deep Sea Special
1960 : Rolex Deep Sea Special

Le 23 janvier 1960, la marque Rolex est de nouveau associé à un exploit hors du commun. La Deep Sea Special accompagne la plongée du bathyscaphe Trieste dans la partie nord-ouest de l’océan Pacifique dans le fond de la fosse des Mariannes, à 10 916 mètres, l’endroit le plus profond de la croûte terrestre…

Fixée sur la coque du Trieste, la montre est confrontée à une pression subaquatique colossale (plus d’une tonne par centimètre carré), mais remonte pourtant à la surface en parfait état de marche comme le souligne un télégramme reçu par le quartier général de Rolex à Genève suite à cet exploit : « Sommes heureux d’annoncer votre montre aussi précise à 11 000 mètres qu’à la surface. Salutations Jacques Piccard » . La Rolex Deep Sea Special est la montre des plongeurs professionnels souhaitant s’aventurer dans des conditions extrêmes au coeur des profondeurs des océans… L’année 1960 (6 juillet 1960) est également marquée par la disparition du père fondateur de Rolex Hans Wilsdorf.

1963 : Première Rolex Cosmograph Daytona

1963 : Première Rolex Cosmograph Daytona
1963 : Première Rolex Cosmograph Daytona

L’année 1963 est marquée par la naissance d’un mythe, la naissance du modèle Rolex Cosmograph Daytona, un chronographe capable de mesurer des intervalles de temps et de lire une vitesse moyenne grâce à sa lunette tachymétrique graduée.  Cette montre de course, du nom de la mythique ville de Floride Daytona, la capitale mondiale de la vitesse où dès 1903 des courses étaient organisées sur la plage, fait partie des modèles parmi les plus convoités par les amoureux de Rolex.

La Daytona est une montre conçue pour les pilotes automobile, la représentation de la vision du chronographe selon Rolex : performant, précis, lisible, robuste, fiable, étanche, automatique, confortable, élégant, intemporel et prestigieux !

1967 : Première Rolex Sea-Dweller

1967 : Première Rolex Sea-Dweller
1967 : Première Rolex Sea-Dweller

La Sea Dweller est une montre de plongée ultrarésistante conçue avec et pour les professionnels de la plongée profonde souhaitant partir à la conquête des grandes profondeurs. Ce modèle étanche jusqu’à 610 mètres, puis 1 220 mètres dès 1978 est le premier modèle doté d’une valve à hélium (dispositif de décompression breveté par Rolex) pour que, lors des longues phases de décompression en caisson hyperbare, l’hélium des mélanges gazeux utilisés puisse s’échapper sans risque pour la montre.

Henri-Germain Delauze, fondateur et président de la COMEX (Compagnie Maritime d’Expertises) disait à propos de la Rolex Sea-Dweller : « Un plongeur à l’hydrogène ne peut pas vivre sans sa Rolex« , « En plongée, le temps est une donnée vitale. Le timing des opérations, le changement des mélanges gazeux, la durée des paliers de décompression, l’entrée ou la sortie de la tourelle se font à quelques secondes près. Disposer d’une montre précise, robuste et fiable était d’une importance capitale. »

1971 : Première Rolex Explorer II

1971 : Première Rolex Explorer II
1971 : Première Rolex Explorer II

Avec les années 1970 et 1980 arrivent les montres professionnelles de seconde génération et notamment dès 1971 la Rolex Oyster Perpetual Explorer II, une montre de 40 mm de diamètre dédiée aux explorateurs polaires, spéléologues, volcanologues et autres explorateurs… Conçue pour l’aventure, la Rolex Explorer II propose l’affichage d’un second fuseau horaire au format 24 heures (qui permet ainsi de distinguer les heures du jour et de la nuit) grâce à une aiguille orange en forme de flèche, la signature de la Rolex Explorer II…

1982 : Première Rolex GMT-Master II

1982 : Première Rolex GMT-Master II
1982 : Première Rolex GMT-Master II

La Rolex GMT-Master II est une montre de seconde génération qui fait le lien avec la GMT-Master née en 1955 alors que les pilotes de ligne cherchent à s’équiper d’un garde-temps professionnel. Devenu la montre des globes-trotteurs, la GMT-Master conserve ses fonctions dédiées initialement aux grands voyageurs mais évolue ici vers un style plus marqué, une allure cosmopolite tout en conservant une certaine robustesse

La GMT-Master II arbore une aiguille supplémentaire en forme de flèche qui permet d’indiquer un fuseau horaire sur 24 heures ainsi qu’une lunette tournante bidirectionnelle graduée 24 heures. La lecture de l’heure de référence (du lieu de résidence par exemple) se fait via l’aiguille en forme de flèche sur la graduation de la lunette. L’heure locale est quand à elle lue sur le cadran  et permet ainsi aux voyageurs de régler leur montre sans pour autant affecter l’heure de référence.

1992 : Première Rolex Lady-Datejust Pearlmaster

1992 : Première Rolex Lady-Datejust Pearlmaster
1992 : Première Rolex Lady-Datejust Pearlmaster

L’année 1992, c’est l’année de l’apparition d’une toute nouvelle ligne de la collection Oyster spécifiquement dédiée aux femmes. La Rolex Lady-Datejust Pearlmaster est une interprétation somptueuse de la Lady-Datejust classique. Toujours sertie de pierres précieuses et de diamants, ce nouveau modèle de 29 mm de diamètre (contre 26 mm pour la  Lady-Datejust classique) est uniquement disponible en or jaune, gris ou Everose 18ct.

1992 : Première Rolex Yacht-Master

1992 : Première Rolex Yacht-Master
1992 : Première Rolex Yacht-Master

En 1992, c’est aussi l’arrivée de la montre Rolex Yacht-Master, une nouvelle Oyster marquant les liens entre Rolex et l’univers du yachting. Créée pour le grand large, la Yacht-Master est un peu l’élégance décontractée signée Rolex, une élégance qui se conjugue à tous les poignets puisque ce modèle se décline en 3 tailles : 40, 35 et 29 mm de diamètre. Ce garde-temps arbore de grands index des heures ainsi qu’ne lunette tournante bidirectionnelle graduée 60 minutes ou se détachent des chiffres et graduations sur un fond mat à la finition sablée.

2000 : Première Rolex Cosmograph Daytona équipé du mouvement 4130

2000 : Première Rolex Cosmograph Daytona équipé du mouvement 4130
2000 : Première Rolex Cosmograph Daytona équipé du mouvement 4130

L’année 2000 est marquée par l’arrivée d’une nouvelle génération de montres Daytona, une nouvelle génération équipée du mouvement 4130 entièrement développé et manufacturé par Rolex et équipée d’un spiral breveté et fabriqué par Rolex, le spiral Parachrom, un spiral 10 fois plus résistant aux chocs que les spiraux traditionnels et insensible aux champs magnétiques. Le spiral Parachrom sera ensuite progressivement introduit sur l’ensemble de la collection Oyster. Avec le calibre 4130, les ingénieurs Rolex ont réussi à réduire de 60% le nombre de composants nécessaires au mécanisme du chronographe, un gain de place qui permet d’accroître l’autonomie du mouvement de 50 à 72 heures..

 2007 : Première Rolex Yacht-Master II

2007 : Première Rolex Yacht-Master II
2007 : Première Rolex Yacht-Master II

Quinze année après la présentation de la Rolex Yacht-Master, la Yacht-Master II fait son apparition. Un chronographe conçu pour la régate qui se détache de la première génération de 1992… Rolex intègre pour la première fois sur une montre une lunette Ring Command brevetée, une lunette dépendante du mécanisme interne de la montre. Elle constitue un élément clé du compte à rebours programmable de 10 à 1 minutes et peu, si nécessaire en fonction des événements, être synchronisé de nouveau à la volée.

2007 : Première Rolex Day-Date II

2007 : Première Rolex Day-Date II
2007 : Première Rolex Day-Date II

Cinquante et un après le lancement de la première Day-Date, la Day-Date II voit le jour, une réinterprétation contemporaine qui, noblesse oblige, est exclusivement réalisé en platine 950 ou en or 18 ct. La Rolex Day-Date II voit son boîtier s’élargir à 41 mm de diamètre, mais conserve son ADN en affichant guichet de date et jour de la semaine en toutes lettres dans un vaste choix de langues. La lunette peut à présent être cannelée, bombée ou se décliner dans une version sertie de pierres précieuses.

2008 : Première Rolex Deepsea

2008 : Première Rolex Deepsea
2008 : Première Rolex Deepsea

En 2008, Rolex lance l’Oyster Perpetual Rolex Deepsea, une montre de plongée illustrant le savoir-faire de Rolex. Etanche à 3 900 mètres de profondeur, ce modèle est équipé du Ringlock System (une bague placée à l’intérieur de la carrure supporte la pression exercée sur la glace et le fond du boîtier) et d’un fermoir Glidelock (un système breveté de réglage fin de la longueur du bracelet permettant de revêtir la montre par-dessus une combinaison de plongée).

2009 : Première Rolex Datejust II

2009 : Première Rolex Datejust II
2009 : Première Rolex Datejust II

Après la réinterprétation en 2007 de la Rolex Day-Date, c’est en 2009 la réinterprétation de la Rolex Datejust qui est présenté par la marque genevoise. La Rolex Datejust II se voit elle aussi doter d’un boîtier plus imposant de 41 mm de diamètre, mais reste particulièrement reconnaissable grâce à son guichet de date emblématique à 3 heures et sa loupe Cyclope.

2012 : Première Rolex Sky-Dweller

2012 : Première Rolex Sky-Dweller
2012 : Première Rolex Sky-Dweller

En 2012, Rolex innove et présente une toute nouvelle création avec la l’Oyster Perpetual Sky-Dweller, un concentré de technologie Rolex protégé par pas moins de 14 brevets ! Arborant un boîtier de 42 mm de diamètre, la Rolex Sky-Dweller (équipée d’une lunette tournant Ring Command) propose un double fuseau horaire particulièrement intuitif et un calendrier annuel innovant baptisé Saros (calendrier ne nécessitant qu’une seule correction de date par an).

Sous le logo Rolex, à 12 heures, se positionne un triangle rouge indiquant l’heure du lieu de résidence, l’aiguille des heures peut de son coté être réglée sur un second fuseau horaire. Le calendrier annuel est quant à lui composé d’un guichet de date à 3 heures et d’un affichage du mois en cours via l’un des 12 guichets situés sur le pourtour du cadran.