Avec des racines remontant à 1822, date de création de la manufacture par Edouard Bovet, la maison suisse Bovet fait figure de maison horlogère de premier plan si ce critère vous paraît justifié pour donner ces lettres de noblesse à une maison horlogère, si ce n’est pas le cas, nous vous proposons de découvrir avec Pascal Raffy, propriétaire de la Maison pourquoi Bovet fait partie des belles manufactures suisses sur lesquelles il faut compter !

Bonjour Pascal Raffy, vous avez en 2001 racheté la maison horlogère Bovet, comment en êtes vous venu à l’horlogerie et au rachat de Bovet ? La passion vous a rattrapé ?

J’ai découvert la haute horlogerie enfant. Mon grand-père possédait une magnifique collection de montres de poche qu’il me présentait chaque dimanche. C’est ainsi que s’est forgée ma passion pour ces objets uniques et raffinés vecteurs des plus nobles traditions. Quand bien même cette culture est devenue pour moi un art de vivre, c’est la manufacture de garde-temps et le soin extrême porté à des détails insignifiants et souvent invisibles qui permettent de retranscrire au mieux cette notion de bon goût, indissociable de ce qu’est réellement le luxe véritable.

Château de Môtiers - Atelier horloger
Château de Môtiers – Atelier horloger

Le coup de foudre qui fut le mien en l’an 2000, ainsi que ma passion de collectionneur, n’avaient de sens pour son expression dans la Maison BOVET qu’à la condition que je puisse exprimer cette passion tant par la création de chacun des garde-temps, du suivi au sein des Manufactures de leur bienfacture et enfin, du partage auprès de collectionneurs du monde entier, de cette volonté de faire respecter mon souci permanent du détail indissociablement du bon goût. Lorsque la passion s’exprime de la sorte il n’est plus utile de parler de travail mais du plaisir quotidien d’exprimer ses convictions profondes pour la défense du luxe véritable en haute Horlogerie Artisanale.

Quelles sont les grandes étapes de l’histoire de la maison Bovet ? Difficile XXème siècle pour la marque, non ?

Notre Maison a, en effet, connu une interruption de ses activités au cours du XXème siècle. La culture horlogère que m’avait transmise mon Grand-père alors que j’étais enfant et les connaissances que j’avais acquises en tant que collectionneur, plaçait depuis toujours la Maison BOVET au sommet de mon estime et de ma passion. Lorsque je fus approché, en 2001, pour en faire l’acquisition, J’ai immédiatement compris que cette « belle endormie » méritait à plus d’un titre que je lui apporte une contribution autrement significative afin de lui donner la place légitime qui lui revient.

1797 - 1822 : Le début d'une histoire...
1797 – 1822 : Le début d’une histoire…

Les grandes dates à retenir sont :

  • La naissance d’Edouard Bovet à Fleurier en 1797
  • La création de la Maison Bovet en 1822
  • Le rachat par mes soins en 2001
  • Le rachat des manufactures Dimier à Tramelan (Jura bernois), Dimier à Plan-Les-Ouates (manufacture de cadrans) et le Château de Môtiers en 2006
  • Début des activités d’emboîtage au Château de Môtiers en 2008
  • Le lancement du système convertible Amadeo® en 2010
  • Le lancement du mouvement Virtuoso II en 2014

Désormais aux commandes depuis plus d’une dizaine d’année la marque a repris vie sous l’impulsion de vos équipes, comment définiriez-vous aujourd’hui l’esprit de la marque et des montres Bovet ?

L’âme de la Maison réside dans cette attention sans concession qui  permet d’atteindre l’excellence et qui distingue une montre d’un garde-temps de haute horlogerie. Il ne s’agit pas de transmettre une certaine image du luxe, c’est la définition même du luxe véritable. Nous accordons souvent vingt fois plus de temps aux finitions et à la décoration d’un composant qu’à sa manufacture.

L'excellence selon Bovet
L’excellence selon Bovet

Le respect de ces valeurs et de ces traditions implique une vision cohérente et déterminée à très long terme. Il peut sembler parfois facile de céder aux sirènes de phénomènes de mode ou de profits rapides mais ceux-ci sont par définition éphémères et ne nous auraient assurément pas permis d’avoir une si longue histoire, un présent enchanteur et un avenir prometteur.

Quelle serait la définition d’une belle montre pour Bovet ? D’où tirez-vous votre inspiration ? Et d’où vient la forme si ronde et si caractéristique des montres Bovet ?

Une montre donne l’heure, tandis qu’un garde-temps est vecteur d’émotion et de passion.

Voici la définition même du luxe véritable tel que nous le concevons en manufacturant des garde-temps de haute horlogerie.

J’aime concevoir nos garde-temps grâce à cette inspiration illimitée qu’est la nature. Par la suite, il est essentiel pour moi de me retrouver auprès de nos artisans afin de commencer le processus de transformation de ces idées en garde-temps que nous présenterons à nos collectionneurs.

Les garde-temps ont un style unique et sont reconnaissables entre tous. Le patrimoine exceptionnel acquis durant près de deux siècles d’expérience offre la matière avec laquelle nous construisons l’avenir de notre Maison. Ainsi, le caractère unique de notre boitier Amadeo n’est autre que le dessin d’une montre de poche telle que les concevait Edouard Bovet adaptée en montre bracelet, mais également en montre de poche, de table ou en pendentif !

Pouvez-vous nous présenter 2,3 modèles qui caractérisent selon vous le mieux l’esprit des montres Bovet ?

Chacun de nos garde-temps caractérise à sa manière l’esprit de la Maison et son héritage unique. Pour illustrer mes propos, je vous propose de découvrir plus en détails deux de nos garde-temps.

Pour commencer, le Tourbillon Virtuoso III dont l’architecture de la cage et l’exceptionnel degré de ses finitions s’inspirent directement des garde-temps BOVET 1822 manufacturés à l’aube du XIXème siècle. On y retrouve par exemple les caractéristiques masselottes dynamiques ou encore une ancre à queue. Malgré la complexité du mouvement et l’entrelacement de ses nombreux mécanismes, toutes les surfaces des ponts et des platines, qu’elles soient concaves, verticales ou invisibles ont été gravées à la main.

L’usage de saphir pour la réalisation des disques des jours et des mois permet d’apprécier le ballet mécanique qui se joue dans le plus noble des décors. Une solution contemporaine que n’aurait pas reniée Edouard Bovet, lui-même précurseur des fonds transparents dévoilant l’étendue de la virtuosité de ses artisans. Le dessin de la boîte s’inspire également de ses prestigieux aïeux. Les deux glaces sont ainsi galbées pour évoquer les fonds en émail grand feu des montres de poche que signait jadis BOVET. Le Tourbillon Quantième Perpétuel Rétrograde multiplie les voyages dans le temps en s’inspirant de son héritage historique. Un poussoir coaxial à la tige de remontoir et situé au pendant actionne l’ouverture du fond à l’instar des montres de poche BOVET du XIXème siècle.

Montre Bovet Tourbillon Virtuoso III
Montre Bovet Tourbillon Virtuoso III

Finalement le Récital 15 dont la densité de technicité et de tradition dans une volumétrie si maitrisée émerveille. Ce garde-temps est animé par le premier mouvement entièrement développé et manufacturé par les horlogers de la Manufacture DIMIER à ne pas être régulé par un tourbillon. Ce mouvement aura nécessité cinq ans de développement. Avec ce garde-temps, la désignation Calibre de Spécialités Horlogères de son mouvement se justifie par cette première interprétation en intégrant parfaitement ses premières complications horlogères, étant ici l’heure sautante, la minute rétrograde et enfin, à 9h une petite seconde affiche la continuité du temps sur les 360° de sa bague graduée.

Objet d’un brevet international, cette aiguille de secondes évolue en effet au dos du mouvement sur le même axe que l’aiguille de secondes de l’autre face. Il ne s’agirait pas d’une prouesse si le sens de rotation des aiguilles se devait lui aussi d’être inversé. Baptisée Cage à secondes pour sa cinématique qui évoque celle d’un tourbillon, cette seconde inversée coaxiale révèle une fois encore l’ingéniosité et l’étendue du savoir-faire des horlogers concepteurs de notre Manufacture DIMIER.

Montre Bovet Recital 15
Montre Bovet Recital 15

L’architecture et la décoration du garde-temps traduisent une émotion ou s’harmonisent tradition et innovation. De la sobriété des côtes de Genève circulaires centrées sur la seconde, des surfaces microbillées et des aciers polis émane la même maîtrise du geste que lorsque les artisans de la Manufacture gravent à la main la totalité d’un mouvement. La police des caractères qui ornent le cadran est empruntée aux garde-temps que manufacturait Edouard Bovet à l’aube du XIXème siècle déjà.

Pourriez-vous nous dire un mot de chacune des collections que vous proposez, les grandes lignes caractéristiques de chacune d’elles ? Quel est le prix d’une montre Bovet ? 

Actuellement nous proposons cinq collections distinctes : la Collection Château de Môtiers, Amadeo® Fleurier, incluant les complications et les grandes complications, Bovet by Pininfarina, Sportster et Dimier.

La Collection Château de Môtiers propose d’emblée une large gamme de garde-temps. Animé par un mouvement mécanique à remontage automatique, chaque modèle présente les traditionnelles bélières et couronnes placées à 12h et se pare à volonté de diamants. Le Château de Môtiers est un édifice bâti au XIVème siècle qui domine le Val-de-Travers et Fleurier où l’activité de BOVET débuta en 1822. C’est en raison de son classicisme que cette collection a ainsi été baptisée.

Les garde-temps de la Collection Amadeo® Fleurier constituent l’aboutissement de deux siècles d’horlogerie et s’inscrivent en toute logique dans l’évolution des garde-temps du XIXème siècle. Adaptation d’une montre de poche en montre bracelet, le système convertible Amadeo® permet, depuis 2010, de transformer son garde-temps, sans l’aide du moindre outil, en montre  bracelet réversible, en montre de table ainsi qu’en montre de poche ou en pendentif. La palette des références que compte cette collection englobe des garde-temps indiquant heures et minutes ou des grandes complications tels que le tourbillon, le quantième perpétuel rétrograde, la répétition minute ou encore le triple fuseau horaire.

Plus sportives les collections Saguaro Sportster et Bovet by Pininfarina n’en sont pas moins légitimes. La collection Sportster est ainsi inspirée des chronographes BOVET particulièrement appréciés lors de la première moitié du XXème siècle. Durant cette époque, de nombreux mécanismes de chronographe ingénieux furent brevetés et sont encore enseignés dans les écoles d’horlogerie.

Montres Bovet Sportster
Montres Bovet Sportster

La Collection Bovet by Pininfarina est habillée d’un boîtier intégrant également le système convertible Amadeo®. Notre partenariat avec le bureau de design Pininfarina est né de ma rencontre avec Paolo Pininfarina en 2008. Partageant des valeurs humaines et le même souci du détail et de la perfection nous ont conduits à réaliser communément le Tourbillon Ottanta célébrant en 2010 le 80ème anniversaire de l’officine. Cette collaboration a permis à chacun d’apprendre de l’autre et a permis d’élaborer ce qui constitue aujourd’hui une Collection entière qui magnifie l’âme de chacune de nos Maisons.

La Collection Dimier est caractérisée dans le catalogue BOVET par les quatre cornes de son boîtier et le positionnement de la couronne à 3h. Cette collection est constituée de garde-temps animés par des mouvements tourbillon exclusifs et de complications développés par notre Manufacture DIMIER 1738

Le prix de départ est de CHF 16’500 à plus d’un million.

Quels sont les principales metrics de l’entreprise ?

Nous manufacturons annuellement 2500 garde-temps. Nous sommes représentés dans 48 pays, au travers de 149 points de vente dont 5 boutiques.

De par l’exclusivité des garde-temps que nous manufacturons, nous nous adressons aux collectionneurs sensibles aux valeurs de la haute horlogerie. Ainsi, les collectionneurs BOVET sont uniformément répartis à travers le monde et nous sommes ainsi moins dépendants des microcosmes économiques ou à une culture particulière.

Les collections s’adressent presque autant aux dames qu’aux hommes et les garde-temps sont essentiellement à remontage mécanique. Ils sont destinés à des clients « qui font le choix de la qualité et de l’exclusivité ». Cependant la clientèle masculine représente actuellement un plus pourcentage de notre clientèle.

 Quels sont aujourd’hui les projets de la maison Bovet pour les années à venir ? Et à plus court du coté des collections, des nouveautés sont-elles à attendre ?

Je ne peux évidemment pas vous révéler les secrets de nos futures réalisations. Cependant, je peux vous dire que nos travaux de recherche et développement comportent plusieurs axes parmi lesquels on compte la chronométrie, le développement de complications résolument utiles ainsi que des manières innovantes d’afficher les différentes indications de façon lisible et intuitive.

Bovet est une manufacture de Haute Horlogerie comme le démontre notamment la collection « Grandes Complications », quelles sont les pièces les plus compliquées réalisées par la marque ? 

Les deux garde-temps les plus compliqués développés et entièrement manufacturés par DIMIER 1738, Manufacture de Haute Horlogerie Artisanale sont le Virtuoso III et le Rising Star FQF (certifié par la Fondation Qualité Fleurier).

Le Virtuoso III est un tourbillon 5 jours, avec Quantième Perpétuel Rétrograde et aiguillage inversé. En plus des indications des heures, minutes et des secondes sur tourbillon, le Virtuoso III indique  le jour, quantième rétrograde, mois, le cycle bissextile et la réserve de marche.

L’aiguillage inversé s’affiche sur un cadran laqué auquel sont assorties deux plaquettes sur lesquelles figurent le numéro individuel du garde-temps ainsi que l’inscription du nombre de rubis que compte le mouvement. À la demande du collectionneur, ces deux plaquettes offriront un somptueux décor personnalisable par un texte, une gravure ou une peinture miniature.

Bovet Virtuoso III
Bovet Virtuoso III

Avec ses 608 composants, le tourbillon Rising Star est un des modèles emblématiques de la Collection Grandes Complications. Il est équipé d’un mouvement d’une autonomie de 7 jours. En plus des indications des heures, minutes et des secondes, le tourbillon Rising Star indique deux fuseaux horaires indépendants supplémentaires. Chacun des deux dispose d’un précieux indicateur jour/nuit et d’un disque de vingt-quatre villes correspondantes aux vingt-quatre fuseaux horaires.

Comme tous les modèles des collections Fleurier, le tourbillon Rising Star est habillé par le boîtier Amadeo® qui permet de convertir son garde-temps en montre-bracelet réversible, en montre de table ainsi qu’en montre de poche donnant ainsi une légitimité absolue au choix d’un mouvement régulé par un tourbillon. La réversibilité du garde-temps ont conduit les horlogers de la Manufacture à afficher heures et minutes sur un cadran excentré disposé sur l’autre face de l’ensemble, lui offrant ainsi un second visage inédit.

Le Tourbillon Rising Star est le garde-temps le plus compliqué que la Fondation Qualité Fleurier ait certifié en douze ans d’existence.

Que portez-vous aujourd’hui ? 

Je porte le tourbillon Virtuoso qui combine des fonctions compliquées telles qu’une heure sautante, une minute rétrograde et une indication de réserve de marche de 5 jours, tous réunis sur un même et unique axe. L’aiguillage inversé s’affiche sur un cadran représentant une peinture miniature de la Vierge à la chaise « La Madonna Della Sedia ». Cette peinture est la réplique extraordinaire de l’original montre de poche Bovet manufacturée autour de 1830, d’après une œuvre peinte par Raphaël au début du 16ème siècle.

Montre tourbillon Virtuoso au poignet de Pascal Raffy
Montre tourbillon Virtuoso au poignet de Pascal Raffy
Montre tourbillon Virtuoso au poignet de Pascal Raffy
Montre tourbillon Virtuoso au poignet de Pascal Raffy

 

Montre de Poche BOVET  Madonna Della Sedia ~ 1830
Montre de Poche BOVET Madonna Della Sedia ~ 1830

Alors à votre avis, quel est le coup de cœur de MagMontres aujourd’hui parmi les montres Bovet ? Nous avons fait le choix du vintage avec ce sublime chronographe, si vous connaissez le modèle, n’hésitez pas à nous l’indiquer…

Montre Bovet vintage
Montre Bovet vintage

Sur la base de cette photo et sans plus d’indication il semble qu’il s’agisse là d’un chronographe mécanique à remontage manuel mono-rattrapante. Ce mécanisme ingénieux et breveté par BOVET est un chronographe rattrapante doté d’une seule aiguille. Le mécanisme est plus simple et donc plus fiable qu’un  mécanisme traditionnel de rattrapante. Développé sur une base Valjoux 84 il est facilement identifiable par l’asymétrie de ces deux poussoirs par rapport à la couronne.