Une fois n’est pas coutume, nous recevons aujourd’hui sur MagMontres un passionné d’horlogerie, mais pas seulement puisqu’il s’agit d’un tout juste médaillé de bronze au championnat d’Europe de Basket-ball, l’un des piliers de l’équipe de France avec 215 sélections, j’ai nommé Florent Piétrus ! Cet amoureux et fin connaisseur d’horlogerie a accepté notre invitation pour parler de l’une de ses passions qu’est la belle horlogerie !

Bonjour Florent, les amoureux de Basket te connaissent forcément, mais pour les autres, pourrais-tu nous brosser en quelques lignes ton portrait et ta carrière ?

Je suis basketteur professionnel depuis maintenant une bonne quinzaine d’années. J’ai débuté au Pau avant de rejoindre l’Espagne, où j’ai joué pendant 10 ans. Je suis revenu joué en France, il y a 2 ans, au SLUC Nancy. On me connaît surtout pour mon attachement à l’Equipe de France de basket. J’en suis aujourd’hui le vice-capitaine et le plus capé en nombre de sélections (215).

Florent Pietrus

Tu es un véritable amoureux d’horlogerie comme en témoigne ta collection de montres de luxe, comment es-tu arrivé à t’intéresser à ce monde pouvant paraître en un sens assez loin du quotidien d’un sportif de haut niveau ?

Lorsque je suis parti joué en Espagne, j’ai eu pour coach Sergio Scariolo qui est devenu le sélectionneur espagnol quelques années après. C’est un mec assez élégant et plutôt féru de montres. Il est allé jusqu’à nous en offrir une à chacun lorsque nous avons remporté le championnat espagnol. Ca m’avait beaucoup marqué. Selon moi, une belle montre en dit beaucoup sur l’homme qui la porte, sur son caractère. Je me suis depuis intéressé aux maisons horlogères, à leur histoire et à leur savoir-faire. Elles ont un côté intemporel qui me plaît beaucoup.

Hublot, Breitling, Chopard, Jacob & Co, Parmigiani Fleurier, Corum, Tag Heuer, ta collection témoignent d’un intérêt réel de ta part sur des modèles très différents, comment expliques-tu cela ?

Florent Pietrus avec sa montre ChopardJe suis assez éclectique en général. C’est un peu la même chose pour mes montres. Aucune ne se ressemble. Dans la journée, je porte des montres plutôt décontractées voire colorées. Je deviens plus sobre pour les sorties du soir ou les rencontres formelles. C’est l’un des avantages

Plus jeune, je portais des montres assez fashy. Par exemple, ma Jacob & Co a été la première que je me suis offerte. Et puis, je suis devenu père… J’apprécie des maisons horlogères plus classiques désormais. Avec le temps, mes goûts ont évolué mais je continue à porter toutes mes montres selon les occasions.

Si aujourd’hui tu ne devais repartir de notre entretien qu’avec 3 montres de ta collection, lesquelles choisirais-tu ?

Ma Hublot (Big Bang). Je peux la porter au quotidien sans que ça soit ostentatoire. Je la trouve à la fois simple et élégante.

Ma Feuret Parmigiani (Pershing). Elle nous a été offerte par Boris Diaw à la suite de notre titre de champion d’Europe. Je reconnais qu’elle a une vraie valeur sentimentale.

Ma Chopard (Mille Miglia GT), Belle et assez nerveuse. J’ai un attachement particulier à cette montre. Elle colle bien à mon caractère un peu guerrier sur les parquets.

Florent Pietrus avec sa montre Hublot
Florent Pietrus avec sa montre Hublot Parmigiani
Florent Pietrus avec sa montre

Étonnamment tout de même, tu nous présentes aujourd’hui ta collection qui ne semble pas contenir de montres Rolex. Sans tomber dans le cliché du sportif qui porte forcément une Rolex, ça semble étonnant, alors tu l’as oublié ou tu n’accroches pas ?

Les Rolex sont de très belles montres. Plus d’une fois, j’ai hésité à m’en offrir une. Jolies et souvent très bien conçues, ce sont de vraies valeur sûres. C’est peut être justement la passion des montres qui me pousse à aller plus loin et à m’offrir des modèles moins reconnus du grand public.

Et la Tissot Racing-Touch Tony Parker Limited Edition 2011 ? On n’achète pas les montres des copains ?

C’est exactement ça ! J’attends qu’il me l’offre (rire). Plus sérieusement, c’est aussi le signe que notre sport intéresse l’horlogerie. Pour moi, le basket est avant tout un sport d’adresse et de précision. Le mariage des deux me paraît assez naturel.

Montre Tissot Tony Parker

Comme tout amoureux de belles montres, tu as certainement toi aussi un graal, une montre que tu aimerais t’offrir, mais…. ?

J’aimerais bien m’offrir une Audemars Piguet : la Royal Oak. Sacré pièce d’horlogerie ! J’avoue qu’elle me fait bien fantasmer. Je me l’offrirai peut être pour une occasion un peu spéciale.

Et sans parler de graal, la prochaine montre pour laquelle tu risques de craquer sous peu ?

Une Panerai Luminor Marina. Ca fait un petit moment que je souhaite le faire. Elles ont une silhouette très caractéristique, à la fois robuste, sobre et pleine d’élégance. Et la maison Panerai est assez légendaire ! Un MUST selon moi.

Panerai Luminor (PAM311 / PAM317 / PAM275) – Copyright Visuel M.Wilmsen

Merci Florent pour ton temps et si cela te tente, on se dit à très vite pour que tu nous présentes peut-être plus en détail certains de tes prochaines acquisition ?

Le rendez-vous est pris ! Merci à vous.