C’est avec un grand plaisir que nous accueillons aujourd’hui sur MagMontres le co-fondateur et l’actuel dirigeant de Bell & Ross, Carlos Rosillo. Les maisons horlogères françaises se font rares, alors même si les montres Bell & Ross sont Swiss Made, la maison reste française et s’affiche sans complexes (et heureusement) face aux maisons suisses…

Carlos Rosillo, vous êtes le fondateur avec votre ami d’enfance Bruno Belamich (directeur de la création) de Bell & Ross, 20 ans déjà… En 1994, vous faisiez le pari avec Bruno de lancer une marque d’horlogerie française, comment se sont passés les débuts de l’aventure et ce pari fou de créer une nouvelle marque d’horlogerie dans un secteur ou les maisons suisses sont légion ?

L’horlogerie est un marché fortement concurrencé et ancré dans la tradition mais il y a une place pour chacun d’entre nous pour peu que l’on s’y différencie et qu’on soit créatif.

Cette concurrence a de sain qu’elle repousse les limites de chacun en matière de créativité et de technologie et cette émulation sert le client final, qui en plus d’une offre variée bénéficie d’avancées technologiques extraordinaires.

Evolution des Montres Bell & Ross
Evolution des Montres Bell & Ross

Depuis sa genèse Bell&Ross bénéficie d’une image forte, unique et cohérente. Autant d’atouts qui nous ont permis de nous différencier et de rayonner à l’international.

Vingt après le lancement de Bell & Ross, il est désormais possible d’affirmer que le succès est au rendez-vous, la maison française s’est fait un nom et compte parmi les marques les plus connues et reconnues, surement en grande partie grâce à ce style si particulier, comment expliquer vous le succès de Bell & Ross ?

Notre « business model » repose sur notre capacité à créer, à innover.

Nous avons su dès l’origine de la marque installer une marque forte et bouleverser les codes en imposant une icône horlogère, l’instrument BR 01, (la réplique de l’horloge de bord au poignet), dans un secteur très concurrencé et très ancré dans la tradition.

Horloge de bord
Horloge de bord

L’esperluette au centre du logo Bell & Ross est le symbole de notre aventure et de notre réussite. En effet, ce logogramme est le reflet de notre philosophie et de notre stratégie qui repose sur l’union des compétences. Bell & Ross est basé sur l’équilibre de quatre compétences primordiales : le design, la maitrise de l’horlogerie, l’ingénierie et enfin la reconnaissance des acteurs professionnels.

Etre reconnaissable, avoir un savoir-faire dans notre domaine, et la reconnaissance des professionnels sont autant de clés vers le succès.

Un succès donc, mais comme toute entreprise, Bell & Ross a sans doute également connu des moments plus difficiles, avec le recul que vous pouvez désormais avoir, quelles ont été les périodes les plus délicates pour la marque et comment êtes vous parvenu à les dépasser ?

En effet, nous avons dès le départ rencontré le succès toutefois, comme toute marque cela nous arrive de passer par des moments plus délicats que d’autres. Il y a 10 ans, le lancement de notre pièce iconique n’a pas été un succès immédiat car nous avons bouleversé les codes de l’horlogerie bien ancrés dans la tradition.

Aujourd’hui, la BR 01 s’est imposée comme une icône horlogère et il s’agit de notre best-seller dans le monde. Cette année nous lui rendons hommage en lui apportant plus de sophistication à travers de nouveaux matériaux comme la céramique.

Bell & Ross s’est fait une spécialité et s’est imposé sur le marché de l’horlogerie de luxe en présentant des montres différentes, des montres d’inspiration militaire, pourquoi ce choix et comment expliquer le succès de ce style pouvant sembler de premier abord assez osé… ?

Nos montres sont nées de la passion et de la volonté d’équiper les professionnels de l’extrême à un outil adapté à leur mission.

Les militaires et professionnels de l’Aviation exigent une précision absolue.

En termes d’innovation, ils sont pionniers depuis toujours. L’apport des technologies militaires au civil est très fréquent. Il booste le niveau technologique de la société civile :

  • Internet, langage de communication militaire
  • Le GPS qui est une invention militaire à la base s’est démocratisé dans le monde
  • Airbus est « fille » de l’aéronautique militaire

De même, le militaire a beaucoup apporté à l’industrie horlogère et ce depuis la 1ère Guerre Mondiale. Au début de la guerre, la montre gousset est encore très largement répandue.

Ces montres ont en effet la réputation d’être fiables et relativement précises. La Guerre 14 – 18 change un peu la donne. Sur le champ de bataille, la montre gousset représente un risque majeur : en cas d’impact, tous les éléments qui la composent deviennent autant de projectiles qui menacent l’intégrité physique de leur propriétaire. Portées au poignet, les montres sont bien plus pratiques pour les soldats et les pilotes.

De là, naissent les montres-bracelets avec une forme dans la continuité des montres de poche, à l’image de celle que nous venons de concevoir pour rendre hommage au capitaine Georges Guynemer, héros de l’aviation de la grande guerre : la WW1 Guynemer.

Je vous invite à reparcourir ces moments lors de l’exposition que nous parrainons, Vu du front, qui se déroulera du 15 octobre 2014 au 25 janvier 2015 d’octobre prochain au Musée de l’Armée qui se trouve aux Invalides.

C’est à cette époque que les besoins des armées en garde-temps explosent. La Grande Guerre a laissé son empreinte dans l’industrie horlogère. Elle a favorisé l’adoption des montres-bracelets par le grand public. Un autre exemple de l’influence militaire au civil

Aujourd’hui c’est un honneur pour Bell& Ross de servir des unités d’élite de l’Armée de l’Air, de la Marine Nationale ou bien même des professionnels du civil comme Dassault pour qui nous avons développé une pièce anniversaire dédiée aux 50 ans du Falcon.

Nous partageons avec le militaire les mêmes valeurs d’excellence, de rigueur et de précision. Bell & Ross s’engage régulièrement au côté des professionnels de l’aviation militaire ou civile pour concevoir des instruments qui répondent aux cahiers des charges les plus strictes : fiabilité, lisibilité, précision, fonctionnalité. Le monde militaire nous a appris la notion du mérite et la valeur des choses. Ces créations d’exception font rêver les amateurs et collectionneurs de Belle Horlogerie. Mon challenge est de transformer toutes ces nouvelles créations en succès commerciaux car notre « business model » repose sur la création.

Bell & Ross est une marque française, une marque parisienne, le fait d’être reconnu comme telle est-il un atout pour la marque ? 

Bell & Ross est une marque horlogère qui bénéficie d’une double culture, d’un double savoir-faire : le savoir-faire français du luxe et de la création et le savoir-faire horloger, notre manufacture étant basée en Suisse.

Nos montres sont Suisse-made, gage d’excellence et de qualité. Ces valeurs sont essentielles dans notre développement à l’international. Bell &Ross est une marque horlogère de luxe qui en 20 ans est devenue une marque internationale connue et reconnue dans le monde.

Nous avons une implantation dans la plupart des pays du monde avec :

  • une position forte en France (notre 1er marché), en Angleterre, aux Etats-Unis, au Japon, en Malaisie, en Indonésie.
  • des marchés à développer tels que la Chine et l’inde, ce qui laisse imaginer le potentiel de développement.
Boutique Bell & Ross de Pékin
Boutique Bell & Ross de Pékin

Marque française de luxe, marque d’horlogerie de caractère, Bell & Ross est une maison horlogère indépendante, quelles sont les avantages et les difficultés peut-être, qu’entraîne cette indépendance face à des groupes horlogers surpuissants ?

Etre indépendant est une force pour Bell & Ross. Cela nous permet d’être réactif, de nous adapter aux mouvements économiques et culturels et d’avoir la confiance des détaillants.

L’industrie du luxe a connu des périodes plus clémentes. La crise économique et sociale en Europe affecte la consommation du fait d’un reflux de la clientèle chinoise, de la situation de crise en Ukraine….autant de facteurs qui affectent le business. Dans ce contexte, Bell & Ross garde le cap et affiche une croissance à deux chiffres.

Vous communiquez très peu sur certains chiffres clés de Bell & Ross, chiffre d’affaires, production annuelle, stocks… Quelques scoops à nous donner en matière de chiffres ou des ordres d’idées à nous donner ?

Secret défense.

Nos clients sont des « brand Addict », ils sont dans une quête de l’exception.

 Ce qui importe les passionnés de belle horlogerie n’est pas tellement le nombre de pièces qu’une marque produit ou son chiffre d’Affaires mais avant tout sa capacité à innover dans des projets qui les passionnent. Nos clients sont des « brand Addict », ils sont dans une quête de l’exception. La notion de club est très forte chez Bell & Ross à l’inverse des marques qui développent une stratégie de volume.

Suite à l’édition 2014 de Baselworld, la plupart des maisons de haute horlogerie ont (mais comme souvent…) parlé d’un excellent cru et d’une année 2014 s’annonçant plutôt bonne, comment s’est déroulé le premier semestre 2014 pour Bell & Ross, une belle année de croissance s’annonce ?

La foire de Bâle, c’est le cœur et les poumons de l’horlogerie. Hors des réalités commerciales qu’elle intègre elle est aussi un souffle nouveau sur les tendances où la créativité s’exprime et un indicateur précieux de la santé de l’industrie horlogère.

Le mois d’octobre sera marqué par le lancement d’une nouvelle ligne qui va nous permettre  de franchir une étape supplémentaire. Nous vous donnons rendez-vous mi-octobre pour découvrir la BR-X1.

Bell & Ross est une des rares marques de montres de luxe à avoir lancé sur son site internet une véritable boutique en ligne, surement pour le plus grand bonheur des amateurs de montres ne vivant pas forcément à proximité de revendeurs, quel bilan dressez-vous de cette initiative et quelles sont vos ambitions sur ce canal de distribution ?

Bell & Ross est une marque qui se veut avant-gardiste. Même quand nous revisitons une époque clé de l’aviation pour concevoir une nouvelle pièce, cette pièce est avant-gardiste pour son époque.

Les nouvelles technologies et notamment internet ont toujours étaient la priorité de la maison. Bell & Ross est la 1ère marque horlogère à avoir ouvert une boutique en ligne proposant la totalité de ses collections. La première volonté de notre e-boutique est d’offrir plus de service au client final… La liberté de pouvoir se faire plaisir 24h/24 et 7/7J, avec un service « gants blancs » à domicile pour nos plus belles pièces.

Enfin pour terminer cette rencontre, quelles sont les 3 modèles dont vous êtes le plus fier ? Et la question bonus, difficile d’y échapper…, que portez vous à votre poignet en ce moment ?

Je pense immédiatement à notre modèle iconique BR-01, montre d’aviation par excellence inspirée de l’instrumentation aéronautique lancée en 1995. Déclinée depuis dans de nombreuses versions, nous avons conçu une montre, la BR01-92 Red Radar, complétement innovante proposant un mode de lecture inédit, inspiré d’un instrument aérien : le radar.

Je suis très fier aussi de nos modèles tourbillons et tout particulièrement de notre nouveau garde-temps, la WW2 Military Tourbillon, pièce de haute horlogerie revisitant l’histoire.

Aujourd’hui, je porte une Grande Complication, le modèle Vintage WW1 Heure Sautante Or Rose. Ce garde-temps associe avec brio la complexité d’un mouvement mécanique à la simplicité d’un système de lecture.

Montre Vintage WW1 Heure Sautante Or Rose au poignet de Carlos Rosillo
Montre Vintage WW1 Heure Sautante Or Rose au poignet de Carlos Rosillo