C’est aujourd’hui la manufacture horlogère Girard-Perregaux que nous vous proposons de découvrir ou redécouvrir grâce à l’interview que nous a accordé Stefano Macaluso, Directeur du Développement Produit de la marque suisse basée à La Chaux-de-Fonds.

Bonjour Stefano Macaluso, vous êtes issu d’une des familles ayant permis à Girard-Perregaux de se hisser vers les sommets de la haute horlogerie, avant d’en savoir davantage, pourriez-vous nous en dire davantage sur vous, votre parcours, votre passion de la belle horlogerie ?

Ma famille est fortement impliquée dans l’horlogerie depuis 3 générations.

J’ai assisté à la renaissance de l’horlogerie helvétique depuis mes premiers année de vie, un des événements qui a marqué mon enfance a été le lancement de la montre Swatch et, même en tant que jeune garçon italien, j’ai appris très tôt que sur les montagnes de l’Arc Jurassien existé un savoir faire extraordinaire pour la conception et la fabrication des plus belles et sophistiquées montres mécaniques du monde. Parmi les objets mythique de ma vie (la voiture, le crayon, le livre, la camera, le vélo et les skis) la montre a pris une place centrale.

Stefano Macaluso

Après mes études en architecture, j’ai eu une expérience parallèle de plusieurs années, dans la compétition automobile (j’ai été pilote de rallye pour l’équipe junior de Fiat et ensuite  team manager dans  une équipe qui s’est confrontée jusqu’à la dernier course contre Sebastien Loeb à l’époque de son premier titre mondiale), j’ai commencé  mon  apprentissage dans le développement produit chez GP, département qu’ aujourd’hui je dirige.

Girard-Perregaux « Mechanics of Time since 1791″ , plus de 200 ans d’histoire, quel est en 2014 l’esprit des montres Girard-Perregaux et comment réussir à concilier le passé aux collections présentes ?

La réputation d’une marque historique comme GP se base sur la capacité de renouveler sa tradition. La mission de chaque génération est d’apporter l’innovation indispensable pour garantir la continuité d’un ADN qu’a été transmis à travers les années.

Savoir-Faire de la maison Girard-Perregaux
Savoir-Faire de la maison Girard-Perregaux

Deux démonstrations de cette approche sont l’échappement Constant LM, qui démontre la capacité de GP à innover dans la recherche technologique fondamentale et le Néotourbillon. Ce dernier, en partant du design iconique du Tourbillon sous 3 Ponts d’Or, s’inspire de l’architecture contemporaine pour donner à la micro-structure de ses ponts une forme très stream-line, technique et organique en même temps.

Chaque détail dans la boite et dans le mouvement a été pensé pour faire filtrer la lumière à l’intérieure du mécanisme et éclairer sa structure comme dans une cathédrale en miniature. Le choix des matières (le titane, pour la première fois utilisé dans un 3 Ponts) et les traitements de surface très techniques, aident aussi à donner à la montre un style contemporain et adapté aux générations de jeunes collectionneurs.

Quel pourrait-être la définition pour Girard-Perregaux d’une belle montre ?

Une belle montre est un objet ou le design du mouvement et de la boite s’harmonisent et chaque détail est cohérent en proportion avec le design globale. Le confort est aussi très important, chaque garde-temps Girard-Perregaux doit être bien adapté au poignet de sa propriétaire ou son propriétaire.

Savoir-Faire de la maison Girard-Perregaux

Vous êtes arrivé il y a désormais plus de 10 ans chez Girard-Perregaux, comment avez-vous vu évoluer la manufacture et quelles sont selon vous les plus belles réussites et créations de la marque sur cette période ?

Les moments les plus mémorables sont liés au lancement du premier prototype du Constant Escapement LM en 2009 et le lancement de la montre définitive en 2013. Deux moments majeurs dans l’histoire de GP comparable avec la victoire de la médaille d’or à l’exposition universelle de Paris en 1889 (gagnée par la montre de Poche Esmeralda, aujourd’hui au Musée Girard-Perregaux) et à la présentation de la première montre suisse à quartz en 1970 (Girard-Perregaux est l’inventeur de la fréquence de base des 32’768 Hertz).

Grand Prix d'Horlogerie de Genève, Aiguille d'Or 2013

Si vous deviez nous parler de 2 montres Girard-Perregaux ?

Un montre que j’aime particulièrement est la Sea Hawk, une montre de plongée dont le design s’inspire partiellement des collections historiques de GP (Laureato, avec son typique  octogone et Sea Hawk même, qui existe depuis les années 40 et dont le style a évolué tous les 10 ans). La version actuelle, lancée en 2011, est intéressante par son  son design multifacette, très contemporain.

Girard Perregaux Sea Hawk

 

L’autre collection qui représenté une vrai révolution chez GP est la Cat’s Eye. Lancée en 2004, elle a été un des premiers modèles de la génération moderne à bénéficier d’un design uniquement dédié aux femmes. Cette collection a obtenu un succès immédiat, et cette année GP fêtes ses 10 ans

Cat’s Eye Anniversary de Girard-Perregaux

Que portez vous actuellement à votre poignet ?

Une Girard-Perregaux Vintage 1945 XXL.

Girard-Perregaux Vintage 1945 XXL