Elle touche l’économie dans son ensemble mais de très près le secteur du luxe et de la Haute Horlogerie, la contrefaçon est partout et impossible semble t-il de l’éliminer à jamais, un véritable fléau pour l’industrie du luxe ! L’eldorado pour la contrefaçon de montres de luxe, c’est bien sûr l’Asie (85% des produits contrefaits tous secteurs confondus) et plus particulièrement la Chine qui exporte ses produits contrefaits à Dubaï,  véritable « plaque tournante » selon les acteurs du luxe.

La copie « made in China », encadrée par les triades et mafias locales empoisonne les marques de prestige les plus recherchées que sont Rolex, Cartier, Breitling, Hublot, Omega, Audemars Piguet… Pour les contrefacteurs, il s’agit d’un business juteux qui contribue à financer le crime organisé, soutenir cette activité en achetant de fausses montres revient ainsi à soutenir leurs activités criminelles : trafics de drogues, d’armes, prostitution, … à soutenir le travail clandestin et celui des enfants exploités par ces réseaux… à rendre « normal » le pillage du savoir-faire d’autrui…, mais ça les acheteurs n’y pensent pas…

Acheter une fausse montre de luxe sur internet

Depuis quelques années les maisons horlogères ne doivent plus uniquement se battre contre les boutiques spécialisées de contrefaçon ou les revendeurs à la sauvette, c’est désormais aussi sur la toile que se joue le « jeu » du chat et de la souris entre les marques et les contrefacteurs ! Pour s’en rendre compte, il suffit de rechercher « Rolex » sur Google, on y découvre parmi les 10 premiers résultats de la recherche plusieurs sites de vendeurs de fausses montres Rolex !

En quelques années les sites ecommerce de vente de répliques de montres ont réussit à se développer de manière importante, la plupart affichant haut et fort la couleur « Vente de répliques de montres de luxe »  avec des prix allant de quelques dizaine d’euros à quelques centaines d’euros pour des montres « bien imités », mais ne vous y trompés car, acheter une contrefaçon de montres de luxe, c’est souvent n’avoir aucune certitude et garantie sur la qualité de la montre et recevoir une montre qui ne marche pas ou ne marchera plus dans 2 mois, par ailleurs les photos proposés sur les sites internet de ces vendeurs sont généralement les photos des modèles originaux, bien loin souvent des montres que les acheteurs reçoivent.. Et surtout, ne l’oublions pas, acheter une fausse montre de luxe, c’est un acte illégal, déloyal et qui peut vous couter cher !

Quels risques pour un acheteur de produit de contrefaçon ?

Les sanctions douanières en matières de contrefaçon sont importantes, le code des douanes prévoyant une confiscation bien sûr des marchandises de fraude, une amende comprise entre une et deux fois la valeur de l’objet de la fraude (majoration jusqu’à cinq fois lorsque les faits sont commis en bande organisée) et enfin une peine d’emprisonnement maximum de 3 ans (jusqu’à 10 ans lorsque les faits sont commis en bande organisée).

Les vendeurs de montres de contrefaçons pullulent également sur des sites bien connus de vente de particulier à particulier, alors attention et ne vous laissez pas berner, adressez-vous uniquement à un acteur spécialisé et reconnu pour acheter votre montre de luxe ! Sachez notamment que certaines fausses montres peuvent également être dangereuse pour la santé en raison de mauvais traitements des métaux ou des cuirs des bracelets… Et toi, potentiel acheteur de fausse montre de luxe, n’as-tu pas peur de payer par carte bancaire sur un site illégal et ainsi fournir tes informations bancaires ?

Les Campagnes de lutte contre les répliques de montres de luxe

Face au marché de la contrefaçon où les consommateurs sont parfois victimes, mais également parfois coupables, la lutte s’organise avec des campagnes menées notamment par la Fédération de la Haute Horlogerie et la Fédération de l’industrie Horlogère suisse, des visuels et messages chocs visant à interpeller et faire réfléchir le grand public « Fake Watches for Fake People », « Sois authentique, Achète vrai. »

« Fake Watches for Fake People » & « Sois authentique, Achète vrai. »
« Fake Watches for Fake People » & « Sois authentique, Achète vrai. »

Mais la Fédération de l’industrie Horlogère suisse ne s’arrête pas la et fait preuve d’inventivité pour interpeller les consommateurs, la cellule internet ayant mis en ligne depuis déjà quelques années le site internet replicaswisswatch.com, un faux site ecommerce de vente de montres de luxe suisse d’occasion qui après 30 secondes passés sur le site vous redirige vers un message d’alerte sur les risques et les sanctions prises à l’égard des acheteurs de fausses montres, nous vous laissons faire le test !

D’autres initiatives de lutte contre la contrefaçon ont également vu le jour ces dernières années, comme celle de Fabrice Gueroux, expert en contrefaçon, qui, soutenu par des professionnels du milieu horloger à créer en 2007 l’association TrueTime, une association française visant à « lutter contre la contrefaçon horlogère et préserver le patrimoine horloger », le but, attirer l’attention du public et sensibiliser sur le fléau des répliques de montres à l’aide de campagnes inspirées, comme en 2014 des techniques de marketing de la Haute Horlogerie.

Lutte contre la contrefaçon horlogère de TrueTime
Lutte contre la contrefaçon horlogère de TrueTime

L’inquiétude grandit chez les maisons horlogères

Les moyens de lutte des marques de montres de luxe face au marché de la contrefaçon restent limitées, difficile pour elles d’enrayer ce marché qui n’a cessé de se développer ces dernières années, les faussaires ne proposant plus uniquement des répliques de montres Rolex, mais désormais des répliques de quasiment toutes les marques et désormais dans des qualités de plus en plus proche des vraies montres. Pour certains modèles seul l’œil avisé d’un expert peut faire la différence au premier coup d’œil !

En 2012, la Fédération horlogère suisse a pu mettre la main sur des contrefaçons ressemblant à s’y méprendre à des originaux, les contrefacteurs ayant été jusqu’à parfumé le faux bracelet sur des modèles pour pousser encore plus loin la ressemblance… Le cœur de la montre lui aussi aurait pu également prêter à confusion selon Michel Arnoux, chef du service anti-contrefaçon de la Fédération de l’industrie horlogère suisse : « C’est l’une des premières fois que je tiens en mains une fausse montre à tourbillon, un dispositif mécanique de haute précision. Les faussaires ont désormais la maîtrise de mouvements ultra-compliqués … Si le consommateur ne peut plus faire la différence entre une vraie et une fausse montre, il perd confiance. C’est un coup considérable porté à l’image de marque de l’horlogerie suisse ». Nick Hayek, patron de Swatch Group, confirmait alors à l’époque les inquiétudes de la branche « Les contrefaçons coûtent chaque année des milliards à l’industrie horlogère … Le plus grave, c’est que les copies sont réalisées de manière de plus en plus professionnelle ».

L’apparition de ces fausses montres de très haute qualité sont pour certaines désormais vendues au même prix que des montres originales trompant ainsi des consommateurs imprudents, un développement de l’expertise horlogère des faussaires qui affecte désormais directement les manufactures en entraînant un manque à gagner et en nuisant à l’image des marques !

Des opérations sont depuis quelques années menées pour lutter contre ce trafic, mais peuvent presque être considérée comme une goutte d’eau dans l’océan, une bouteille jetée à la mer, à l’image de l’équipe de la cinquantaine d’inspecteurs chinois dont dispose la Fédération horlogère suisse pour mettre la pression aux contrefacteurs chinois grâce à des opérations qui peuvent parfois portées leurs fruits, mais impossible ou presque pour cette « force de frappe » de remonter les filières et stopper les activités des triades et mafias locales bénéficiant pour nombre d’entre elles de la protection d’autorités…

La contrefaçon dans le monde en quelques chiffres

En 2012, Elizabeth Ponsolle des Portes, déléguée générale du comité Colbert se félicitait des actions menées par son comité (réunissant 78 maisons françaises de luxe)  « Le nombre de saisies douanières de colis contrefaits dans les centres de tri postaux français est passé de 75.000 en 2006 à 1,5 million l’an passé », ces chiffres démontrant une véritable lutte contre la contrefaçon, mais surtout l’importance de ce marché !  Au global en 2013, ce sont 7,6 millions d’articles de contrefaçons qui ont été saisis par les douanes françaises  contre 4,6 millions en 2012 (+65%).

>> http://www.douane.gouv.fr/Portals/0/fichiers/datadouane/publication-douane/bilans-resultats/infographies-2013.pdf

>> http://www.douane.gouv.fr/Portals/0/fichiers/datadouane/publication-douane/bilans-resultats/resultats-2013.pdf

Chaque année se sont plus de 40 millions de montres de contrefaçons qui sont produites (soit un chiffre d’affaires d’environ 3,5 milliards d’euros) contre 30 millions de vraies montres suisses selon les chiffres de la Fondation de la Haute Horlogerie.

 

Impossible ou presque pour les autorités et le secteur de la Haute Horlogerie à l’heure actuelle d’enrayer le fléau de la contrefaçon de montres de luxe… Malgré les efforts conjoints du secteur et l’appui du gouvernement suisse, le seul moyen « efficace » à la disposition de la Haute Horlogerie semble désormais être l’arme de la communication et l’appel à la prise de conscience des consommateurs ! Alors toi, lecteur de ce dossier, ne l’oublie pas :

« Sois authentique, Achète vrai ! »